Le « 11 Conti » brillant et percutant, comme une belle pièce de monnaie!

On pourrait imaginer un musée poussiéreux, rempli de vitrines ennuyeuses qui mettent sous cloche une foule de monnaies et médailles en attente de numismates passionnés…

Et pourtant…, le Musée du 11 Conti a de quoi faire pâlir d’envie les plus grands musées parisiens et attirer l’attention de tous les publics ! A la pointe de la technologie et de l’artisanat d’art, à la fois vitrine vivante d’un savoir-faire technique bouillonnant, le 11 Conti est aussi un lieu de transmission des patrimoines au travers de ses lieux d’exposition. Il est hébergé dans l’écrin des bords de Seine, Quai Conti, du Palais de la Monnaie de Paris.

Dès l’entrée, le ton est donné par ces découpages d’immenses plaques de zinc ou de cuivre desquelles les « flans » – qui serviront à fabriquer la monnaie – sont détachés. Un design « petits pois » très réussi qui donne une forte identité au site. Un « flan » à la main, la découverte de l’histoire et des techniques de la monnaie peut commencer dans les dédales de l’exposition permanente.

Le parcours muséographique très complet, permet de mettre en valeur les artisans qui oeuvrent en permanence dans les ateliers et que l’on peut observer à loisir derrière de grandes vitres. Fondre, ciseler, patiner, polir, frapper… Toutes ces étapes sont filmées et agrandies sur des écrans géants qui transmettent toute la poésie des gestes des métiers d’art. Leurs outils pourront être touchés et observés plus finement dans les espaces aménagés de l’exposition.

Le Musée du 11 Conti offre toute une gamme de contenus très dense, accessible à tous et pour tous les goûts : des matériaux – zinc, or, aluminium… illustrés par des trésors du monde entier pour exprimer leurs qualités –, aux sciences, en passant par l’évolution de métiers et des presses, au rôle économique et à la diversité de la monnaie à travers l’histoire et le monde, jusqu’aux trésors repêchés ici ou là et à la symbolique des médailles… Tout est clairement expliqué et mis en scène grâce à d’ingénieux outils de médiation : vidéo, jeu ou manipulation. Des média souvent pleins d’humour qui permettent des moments d’apprentissage très conviviaux.

  

L’expérience est au cœur de la visite. Les salles sont lumineuses et bien signalisées, organisées par thématiques avec une charte graphique harmonieuse. Les équipements sont adaptés au public handicapé, notamment aveugle, mal voyant et les vidéos sont en LSF. Le Musée du 11 Conti a adopté une charte des bonnes pratiques pour la conception multimédia dans une démarche de design universel.

  

Cerise sur le gâteau : un lieu encore préservé qui permet une visite en douceur hors du tumulte parisien, juste en face du Ponts des Arts, bondé de touristes qui ne savent pas ce qu’ils perdent !

Le slogan lui va comme un gant : « Monnaie de Paris, frappe la monnaie et les esprits ». On n’aurait pas pu trouver mieux !

Zouzoukwa au coeur de l’identité culturelle

O’Plérou Grebet, jeune et talentueux graphiste ivoirien, a créé son propre univers d’émoticônes qui dépeint sa culture et les codes de son pays. Il en diffuse un par jour depuis janvier 2018 via les réseaux sociaux. Il a su transcrire des expressions très visuelles et des références symboliques par un design épuré et très gai. Il a inventé des émoticônes à l’image de la richesse de son quotidien, vivants, joyeux et colorés qui font l’unanimité localement et dépassent les frontières… L’art comme outil d’appropriation culturelle, au-delà de la reconnaissance identitaire, de la transmission ou de la nostalgie, rassemble dans la fierté d’une culture partagée. L’artiste O’Plérou est devenu un excellent ambassadeur de sa culture et invite de manière originale, à la découverte d’un pays plein de peps! Une belle démonstration du dynamisme et de la créativité de la jeunesse africaine! Pari largement réussi!

https://www.france24.com/fr/video/20181219-zou-zou-kwas-emoticones-made-in-cote-divoire?ref=em_i 19/12/2018_Connaissez-vous les Zou Zou Kwas ? Ces smileys à la sauce ivoirienne ont été inventés par O’Plérou Grebet, un graphiste de 21 ans…

Le numérique, soutien du patrimoine

Connaissance des Arts nous offre quelques exemples des plus récentes innovations numériques qui valorisent le patrimoine. A découvrir in situ!

https://www.connaissancedesarts.com/actualite-2/le-numerique-au-service-du-patrimoine-11103646/: Escape games numériques, réalité virtuelle, réalité augmentée et superposée… Tour d’horizon des dernières technologies appliquées au patrimoine…

JEP 2018

Étudier, transmettre et défendre son patrimoine, des attitudes qui devraient devenir la norme pour préserver la mémoire du monde et avancer sur des racines fortes. Les outils numériques, la médiation, la  vulgarisation permettent d’y parvenir de multiples façons. Quelques exemples sur le site du Journal du CNRS :

https://lejournal.cnrs.fr/diaporamas/voyage-au-coeur-du-patrimoine : De l’Amérique du Sud à l’Asie, d’Akhenaton à Marcel Proust, les lieux et les sujets d’étude ne manquent pas pour les experts du patrimoine…